Joseph Henri Côté

COMMUNIQUÉ

Pour diffusion immédiate
Secrétariat aux affaires intergouvernementales
Gouvernement de la Colombie-britannique
17 mars 2011

 Journée de la francophonie Faits saillants sur le patrimoine communautaire

VICTORIA – Les célébrations de la Journée de la francophonie donneront cette année l’occasion de reconnaître le secteur populaire du quartier historique de James Bay, à Victoria, ainsi que la famille francophone de la région qui l’a entouré de soins pendant 65 ans.

Au cours des activités de la neuvième édition annuelle, qui se tiendront ici, dans l’édifice du parlement de la Colombie-Britannique, la Secrétaire parlementaire du premier ministre John Les, a remis une plaque commémorative à Thérèse Côté ainsi qu’à sa famille élargie, en plus de visionner avec eux une courte vidéo qui met en évidence leur legs à Victoria.

En 1945, le père de Madame Côté, Joseph Henri Côté, et son épouse Anne-Marie Forcade, se sont établis dans la ville et ont commencé à participer à la promotion de la culture francophone de la communauté. Membres très actifs de la paroisse catholique francophone, ils ont pris part à la construction d’une salle communautaire annexée à l’église. La famille faisait également partie des protecteurs de l’Académie Ste-Anne, un site historique de Victoria.

La famille s’est ensuite portée acquéreur de quatre maisons dans le quartier James Bay. Les maisons ont par la suite fait l’objet de rénovations pour servir de logements locatifs qui constituent encore aujourd’hui une partie importante du quartier.

La plaque commémorative dévoilée dans le cadre de cet événement sera ultérieurement installée à un endroit visible de la propriété familiale de la rue Douglas de façon à faire connaître aux personnes en visite dans le quartier le patrimoine issu de cette famille.

Citations :

La Secrétaire parlementaire du premier ministre John Les :

« Depuis six décennies, Joseph Côté et sa famille ont contribué, dans leur petit coin de la province, à laisser un patrimoine riche et fécond à la communauté francophone. Nous avons aujourd’hui l’occasion de raconter leur histoire, illustration des liens étroits qui associent la communauté francophone à la vie économique, sociale et culturelle de la province. »

« Les familles constituent le point d’ancrage de nos communautés – de toutes les langues et de toutes les cultures. Les Côté nous montrent que les familles érigent et entretiennent des lieux sécuritaires et accueillants. Ils nous confirment que la préservation du patrimoine nous relie au passé et renforce notre avenir. »

Président de la Fédération des francophones de la Colombie-Britannique, le Dr Réal Roy :

« En tant que francophone, nous sommes particulièrement fiers d’honorer le dévouement de la famille Côté à leur communauté. Dès l’arrivée des Européens sur les rives du Pacifique, les Francophones ont amplement contribué à la richesse et l’épanouissement e la société Britanno-Colombienne, particulièrement ici à Victoria. Aujourd’hui, nous sommes rais de voir cette contribution officiellement reconnue. »

Les faits en bref :

  • En 2003, la province s’est jointe au Canada et à 55 autres pays du globe pour faire officiellement du 20 mars la Journée internationale de la francophonie et célébrer l’apport des francophones dans la création de la Colombie-Britannique et du Canada actuels.
  • La Colombie-Britannique compte plus de 290 000 francophones, dont la langue et la culture sont représentées activement par plus de 40 associations et organismes dans la province.
  • Pour la première fois aujourd’hui, le drapeau franco-colombien flotte devant les édifices du parlement de la Colombie-Britannique en hommage à la vitalité de la communauté francophone de la Colombie-Britannique.

Pour en savoir plus :

Programme des Affaires francophones de la Colombie-Britannique : http://www.gov.bc.ca/igrs/francophones/


FICHE DE RENSEIGNEMENTS – 1

Pour diffusion immédiate
Secrétariat aux affaires intergouvernementales
Gouvernement de la Colombie-britannique
17 mars 2011

JOURNÉE DE LA FRANCOPHONIE 2011 EN C.-B. : LA FAMILLE CÔTÉ

Joseph Napoléon Côté et sa famille personnifient l’esprit communautaire qu’affichent encore aujourd’hui les résidents du quartier historique de James Bay, à Victoria, et de la communauté francophone de la ville. La Colombie-Britannique est fière d’honorer le patrimoine qu’ils ont légué dans le cadre d ses célébrations de la journée de la francophonie 2011.

Les ancêtres de la famille Côté sont arrivés au Québec en 1634. En1945, Monsieur Côté et son épouse, Ida Camille Demers, accompagnés de leur fils Joseph-Henri Côté et de son épouse, Anne-Marie Forcade, sont venus s’installer à Victoria.

La famille Côté a préservé l’héritage québécois grâce à l’importance qu’elle a accordée à la langue française et à son apport à a culture francophone de la communauté. Membres actifs de la paroisse de S-Jean-Baptiste, dans Fairfield, les représentants de la famille ont contribué à la création de la Fondation St-Jean-Baptiste et à la construction d’une salle communautaire annexée à l’église. La famille Côté a aussi participé à la protection de l’Académie Ste-Anne, lieu historique de Victoria.

La famille s’est par la suite portée acquéreur de propriétés dans le quartier de James Bay, à quelques pas seulement des édifices historiques du parlement de la Colombie-Britannique. Les quatre résidences qui la composaient ont ensuite été rénovées pour y ajouter, par exemple, quelques fenêtres hexagonales unique en leur genre ainsi qu’une reproduction miniature du phare de Beacon Hill, deux caractéristiques aujourd’hui reconnues comme étant typiques du style adopté par Monsieur Côté. Au fil des années, le phare s’est mué, pour de nombreux résidents, en symbole du sentiment de foyer et de chaleur qui se dégage de la famille.

Dans le cadre des célébrations de la Journée de la francophonie en Colombie-Britannique et en l’honneur du legs des Côté, la province a dévoilé une plaque commémorative qui sera fixée sur la propriété familiale.


FICHE DE RENSEIGNEMENTS –

Pour diffusion immédiate
Secrétariat aux affaires intergouvernementales
Gouvernement de la Colombie-britannique
17 mars 2011

FRANCOPHONES EN COLOMBIE-BRITANNIQUE – LE SAVIEZ-VOUS ?

Sur le plan historique

  • Dans les années 1850, la proportion de francophones a atteint jusqu’à 60 p. 100 de la population européenne de la Colombie-Britannique. Les francophones ont pris part à la découverte de la C.-B. et à la construction de ses premiers établissements au cours du XIXe siècle.
  • En 1858, quatre religieuses de la congrégation de Ste-Anne sont parties du Québec pour aller ouvrir l’Académie Ste-Anne, un site patrimonial et point de repère de Victoria.
  • De 1860 à 1890, la Société française de bienfaisance de Victoria a constitué un établissement de soins de santé publique à Victoria qui se compare au régime d’assurance-maladie actuel.
  • En 1900, le premier ministre Wilfred Laurier a nommé Henri Joly de Lotbinière premier lieutenant-gouverneur francophone de la Colombie-Britannique.
  • En 1909 s’est formée la première communauté francophone de la C.-B. alors que des ouvriers d’usine sont partis du Québec pour s’établir à Maillardville. La ville de Maillardville existe toujours, et les descendants de ces ouvriers forment une communauté, petite et fière, d’environ 13 000 membres.

De nos jours

  • La Colombie-Britannique compte plus de 290 000 francophones, et pour 70 000 d’entre eux, le français est la principale langue officielle parlée.
  • Le nombre d’étudiants inscrits aux programmes d’immersion en C.-B. en 2009-2010 s’élevaient à 44 452, soit une augmentation de 48 p. 100 par rapport à 2001.
  • La C.-B. abrite plus de 40 associations francophones.
  • La C.-B. est le théâtre de plusieurs festivals francophones qui attirent des milliers de participants :

o   Festival du sirop d’érable de Nanaimo;
o   Festival du bois de Maillardville;
o   Festival de la francophonie de Victoria;
o   Festival d’été francophone de Vancouver.

  •  La C.-B. a proclamé en 2002 que chaque année, le 20 mars constituerait la Journée de la francophonie dans la province.

Drapeau franco-colombien

Au fil des années, les communautés francophones du Canada ont adopté des drapeaux et des emblèmes, symboles de leur fierté et de leur vitalité. Ainsi, depuis 1982, le drapeau franco-colombien y fait figurer le cornouiller, fleur emblématique de la Colombie-Britannique. Les lignes bleues évoquent la mer, tandis que les lignes en relief représentent les Rocheuses. La fleur de lys symbolise la communauté francophone; un de ses pétales est orienté vers le soleil, représenté par le disque jaune.

Lagasse4Personne ressource:
Alex Dabrowski, Secrétaire des Affaires Intergouvernementales, 250 920-8534 (cellulaire)

SOURCE: http://www.news.gov.bc.ca/Default.aspx?organisation_obj_id-aae302f1-05e1-4df9-8df3-1e4dd557278d